La minorité Bai de Dali

yunnan_dali_xizhou-4

Population et répartition géographique

La région de Dali, reste inaccessible aux étrangers depuis 1983, est le principal lieu de regroupement de la minorité Bai, au nombre de 1 900 000.

Langue et écriture

Leur langue appartient à la famille sino-tibétaine, branche tibéto-birmane. Les Bai utilisent les caractères chinois dont ils se servent pour transcrire leur propre langue.
Histoire

Histoire

La communauté Bai se forme aux environs des VIIe – VIIIe siècles, à l’époque des royaumes de Nanzhao et de Dali. Elle est constitue de l’ensemble des populations qui occupent alors la région du lac Erhai, c’est à dire d’indigènes, de migrants Han, de Di et Qiang tibétains, de Birman et de Yi dont la culture et la langue ont subi des influences réciproques, fusionnant localement pour former la culture Bai. En 1958, pendant la révolution culturelle, une grande partie des Bai fuient en Birmanie.

Religion

La religion Bai mêle taoïsme et animisme local, esprits des ancêtres et esprits associés aux éléments naturels. La principal divinité est Benzhu, assimilé au Dieu du Sol ou du lieu. Dans chaque village Bai, il est courant de trouver un autel du dieu du sol, Benzhu, qui protège le village. A Shibaoshan, un rocher ayant la forme d’un sexe féminin, appelé Ayangbai, est vénéré par les population locales. Ce culte a pour origine les cultes archaïques locaux de la fécondité et fertilité.

Fêtes et festivals Bai à Dali

  • Montée de la montagne Jizi (1-15ème jour du 1er mois lunaire)

Durant ces deux semaines, les Bai montent au sommet de la montagne de pattes de coq (montagne Jizi) pour prier les dieux dans les temples et faire leur vœux pour la nouvelle année. Par milliers, ils prient, font des offrandes de nourriture et de vin, chantent et dansent. Aux différents temples de la montagne, les locaux font leur résolution pour l’année à venir, ou remercient les dieux pour la réussite de leurs requêtes de l’année dernière.

  • Le festival Taizi à Jianchuan (8ème jour du 2ème mois lunaire)

Le festival Taizi se tient tous les ans pendant le 8ème jour du deuxième mois du calendrier lunaire. Taizi désigne localement le « Bouddha Sakyamuni ». Celui-ci, prince d’un royaume en Inde était destiné à être le roi à l’âge adulte. Après être parti de chez lui, il vu les souffrances du monde, et voulu aider les pauvres. Il quitta tout pour trouver le moyen d’atteindre une vie idéale, ce qui deviendra plus tard la pratique de tout bouddhiste. Le festival de Taizi reproduit cet évènement, lorsque le prince quitta le palais royal, puis créa la religion du bouddhisme. Pendant le festival, les locaux nettoient les statues de Bouddha dans les temples locaux à Jianchuan, puis portent les statues dans des processions à travers les rues du villages, suivis de chants et de danses diverses.

  • La foire du 3ème mois (15-21ème jour du 3ème mois lunaire)

La « Foire du Troisième Mois » est le plus grand festival de la minorité Bai de la région de Dali. A l’origine, ce festival était appelé « Le Festival Avalokitesvara », nommé après le héro légendaire Avalokitesvara qui a libéré Dali du monstre Luocha et a permis au peuple de prospérer. Chaque année, les Bais se réunissent au Temple Chongshengsi pour rendre hommage et exprimer leur gratitude à Avalokitesvara. Au fil des années, ce festival est devenu une occasion pour les échanges de marchandises, et c’est maintenant une grande foire annuelle. C’est aussi une occasion pour se divertir, avec des courses de chevaux, de l’opéra de rue, et des chants et danses traditionnels.

  • Fête de la fertilité « Raosanling » (23ème jour du 4ème mois)

Pendant cette journée, les locaux partent en randonnée au mont sacré Jizu, prient leurs ancêtres et dansent.

  • La fête des torches (25ème jour du 6ème mois lunaire)

Ce jour-là, chaque village prépare une grande torche. Le soir, la grande et les petites torches sont allumées et les gens font le tour des champs en file indienne pour chasser les malheurs.

dali_zhoucheng

Coutumes matrimoniales

Le mariage est basé sur la monogamie, avec interdiction de se marier dans le même clan ou avec quelqu’un portant le même nom de famille. Il n’est pas mal vu d’épouser quelqu’un d’une autre ethnie.

Costumes

A Dali, les femmes Bai portent un haut blanc et rose avec des motifs bleus sur les manche. La coiffe des femmes Bai comportent 3 caractéristiques: « le vent, les fleurs, la neige ». Les hommes mettent des vêtements blancs avec un gilet noir ou bleu, sur un pantalon long bleu ou noir.

Le marbre de Dali

La région de Dali est célèbre dans toute la Chine pour son marbre dont le polissage fait apparaître des veines dont les formes font penser aux chutes d’eau, aux pic de montagne ou aux nuages des peintures chinoises traditionnelles. Les marbres de Dali, appelés « pierres de rêve » ornent les meubles de salon et sont même accroches aux murs des grandes maisons aristocratiques comme la plus belle des oeuvres artistiques, celle que dessine la nature elle-même.

Autre minorités du Yunnan

Les Naxi de Lijiang

Les Hani du Sud Yunnan

Les Yi du Yunnan